Archives pour la catégorie 15. Ma Plume

En attendant le voyage

En attendant le voyage dans 15. Ma Plume chihiro-image03

Le Voyage de Chihiro, de Miyasaki, 2001

J’ai peint les banquettes en rouge, parce que j’avais froid, qu’un désert débordait. Le désert qui me traverse comme un train de minuit sur des rails en néons. La nuit a dilué la mer dans le ciel : le violet mélange encore mes rêves. La mort s’est assise à mes côtés et le wagon se sent cercueil.

Je compte les lignes du parquet, la mort illusionne le temps. Nous respirons à l’unisson, les mains sages. L’écran des vitres raconte des fantômes. Je veux voler à la lumière un pinceau diffus pour effacer les ombres.

En attendant le voyage au bout de la vie.

Délire Afghan

Délire Afghan dans 15. Ma Plume photo-633196162491250000-1

Steppes, mon tarpan écume de sang.

Votre chair de terre vole.

Le bai a renâclé devant votre horizon-coupole.

L’Hindou Kouch, en escorte figée au sud, grince de ses dents de scie.

Je cravache le bai à mort, que vous lui soyez tombeau verdoyant, steppes !

Coursier, vole vers ta fin !

Si je ne peux pas être tchopendoz triomphant, tu ne seras pas étalon vivant.

Tu seras la dépouille sanglante que je jetterai dans le Cercle de Justice, au bouzkachi du roi.

Caracole une dernière fois sous mon fouet, bai ingrat !

Et piaffe de ton sabot esquinté.

Hallal, hallal !

La Liberté

 

La Liberté dans 15. Ma Plume loup.lune

L’homme qui se croit libre ressemble à l’homme ivre qui se croit heureux, d’autant plus lamentable qu’il ne se sait conduit par l’alcool. La liberté humaine n’est pas sociale, liée au rang. Dans une démocratie, la Constitution n’accorde au citoyen qu’une liberté juridique. Une liberté, paradoxalement, soumise à des lois.  » Les hommes naissent libres « . La liberté n’est pas de naissance, elle se gagne. La liberté sociale est illusion. La vraie liberté, la seule qui doit occuper les esprits humains, est la liberté intérieure. Cette liberté est une marche vers la sagesse, donc vers le bonheur. 

Sighaï

mononoke03.jpg

Et le sighaï émergea des ombres. Le sang de Chaïka se figea : l’apparition l’époustoufla. Nulle créature tant somptueuse ne peuplait ses rêves surréalistes. Son poitrail large, d’un blanc laiteux, surmontait des jambes sculptées des dieux, les lourdes cornes torsadées, du même argent sous les astres nocturnes que le pelage, ornaient le front racé. Du fin museau jusqu’entre les deux yeux, immenses à l’instar de son maître, pointait une flèche de neige à la géométrie parfaite ; une ligne foncée courait du garrot à la queue. Ses sabots précieux, incrustés d’ambres et d‘onyx, luisaient dans la clarté de la nuit, de l’éclat des pierres ornementales, échos des étoiles. Le sighaï unissait à la grâce insigne du cygne la digne puissance léonine, en une chimère féerique.

La Liberté 02

ciel.jpg

Pour un homme « libre », un esclave ne l’est évidemment pas. Mais cet homme, persuadé d’être libre, l’est-il vraiment ? Cette liberté n’est-elle pas illusoire ? Marx rappelle que l’homme est le produit de son époque, fruit d’une société donnée. Ainsi est-il determiné à l’avance. Sa sensibilité, ses goûts , ses jugements sont ils vraiment siens ? Ne sont-ils pas effets d’une société, éducation, qui influent sur son être ?

Poursuivre la lecture ‘La Liberté 02′

12

Bonjour et bienvenue !

Bonjour et bienvenue !

Notre Durée : un Instant

avril 2017
L Ma Me J V S D
« juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Aphorisme d’Hippocrate

La vie est brève, L'art est long, L'opportunité fugitive, L'expérience incertaine, Et le jugement difficile.

Quatre Vertus

Le Courage, la Grandeur d'Âme, le Discernement, la Tempérance

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


LFF |
laperleipopette2 |
DANSE avec les étoiles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CATGRR
| ma peinture
| AKHESA