Le symbole aux mains du peuple : la Marseillaise sifflée

Le symbole aux mains du peuple : la Marseillaise sifflée dans 18. Savoir photo_0302_459_306_12744

La Marseillaise sifflée
_____________________________________________

Pour la troisième fois lors d’une rencontre amicale avec un pays du Maghreb, la Marseillaise a été sifflée au stade de France. Du bruit, beaucoup de bruit pour ces sifflets, dans la classe politique…

Attachons-nous aux faits : ce 14 octobre 2008, le slogan « 90 minutes pour reconstruire » inaugure le match France-Tunisie. Reconstruire quoi ? Comme ne cesse de le rappeler le speaker en début de match : l’entente entre la France et la Tunisie. Le match France-Algérie où le terrain avait été envahi à 10 minutes de la fin, où l’hymne avait été sifflé, est dans les mémoires, à vif. Afin d’éviter de revivre ces épisodes, les joueurs des deux équipes ne font pas leur entrée l’un après l’autre, comme ils le font habituellement, mais de façon alternée: un Français, un Tunisien.

Les sifflets, assourdissants à l’entrée des Français pour leur échauffement, ou lors de l’annonce de la composition de l’équipe de France, s’estompent quelque peu. Lââm, une chanteuse franco-tunisienne – comme la présente le speaker – entonne la Marseillaise, a capella. Les sifflets redoublent d’intensité. Les Bleus touchent leur premier ballon. Sifflés.

photo_0302_459_306_12732 dans 18. Savoir

Les réactions des dirigeants politiques n’ont pas tardé. Le président de la République a condamné ces « incidents scandaleux ». A la suite d’une réunion d’urgence, il a été décrété que « tout match avant lequel la Marseillaise serait sifflée sera immédiatement arrêté ». Le secrétaire d’Etat aux sports, Bernard Laporte, a même recommandé que les rencontres avec les pays du Maghreb aient lieu « chez eux ou en Province »…

Les sifflets ne sont pas excusables, mais ces mesures sont-elles pertinentes ? La décision d’interrompre le match est délicate : à qui appartient-elle ? A l’arbitre ? Il ne dépend pas du gouvernement français. De plus, quelle limite définir ? A partir de combien de « siffleurs » peut-on décider d’arrêter le match ? En privant les spectateurs de jeu, les organisateurs encourent le risque de violences à la sortie du stade. Evacuer en une seule fois 80 000 personnes dans un climat de tension et de frustration nécessite de déployer des moyens sécuritaires importants.

Le rôle de la classe politique dans cette affaire aurait été de considérer les causes profondes des sifflets. Il est temps d’ouvrir les yeux sur le mal-être des banlieues. Les fils d’immigrés maghrébins expriment leur colère face à la « désintégration sociale » et leur sentiment de rejet. «Ce n’est pas l’équipe de France qu’ils sifflaient, c’est l’Etat français», estime un spectateur. Néanmoins, ils se trompent de symbole : la Marseillaise est rappelons-le un hymne à l’égalité. En la sifflant, ils renient ce qu’elle prône : des principes qui justement servent l’intégration et la lutte contre la discrimination.

Sources : Le Monde, Libération.

3 commentaires à “Le symbole aux mains du peuple : la Marseillaise sifflée”


  1. 0 etamaison 11 nov 2008 à 14:03

    Pour Les « supporters » , les tribunes ont été ouvertes gratuitement pour avoir un bel « effet télévisuel ».(tribunes remplies)
    Ensuite, lors de concert annulé, les personnes ne font pas tout un pataquesse, ne cassent pas tout.
    Ensuite, lors des matchs de rugby, pourquoi n’ y a t-il pas ces problèmes ?
    Il y a certainement beaucoup de jeunes gens dans les tribunes.(banlieue comprise…)
    Aussi, des problèmes dans les banlieues, il y en a, certes.
    Mais OU sont les sociologues ? sur les plateaux tv, est-ce leur place ?
    Il existe un GRAND problème pour l’ emploi, je konet des jeunes bac ++ , qui n’ont pas de boulot, des blancs, des asiatiques, des Italiens…
    Enfin, croyez-vous que la vie des jeunes dans les VILLAGES est plus belle ?
    Pas de bar, de terrain de foot, de piscine, de ciné….
    alors, le misèrabilisme, STOP.
    cordialement.
    etamaison.

  2. 1 Azumi 11 nov 2008 à 20:01

    Je constate certains faits donc le misérabilisme n’a pas de place ici.
    Il n’est pas question de village ici mais bien de banlieues, qui plus est, habiter un village est tout de même le signe d’un niveau de vie plus élevé que dans un immeuble – il me semble !
    Donc l’argument du village ne tient pas debout ; même si il ne faut pas généraliser ( mais soyons honnêtes : combien de jeunes de banlieue rêvent-ils d’habiter une maison ?…)

    Les débordements existent lors des concerts annulés. Mais c’est vrai qu’ils sont rares du fait de moyens sécuritaires énormes et PREVUS. Prévus, le mot est très important…

    Ensuite, on peut s’interroger en effet sur le rôle des sociologues, et aussi de l’ingérence de la classe politique dans cette affaire. Ce problème ne concerne pas que le foot, les siffleurs le reconnaissent, ils ne sifflaient pas l’équipe de France… même si certains sifflaient par mimétisme… C’est une autre histoire.

    Enfin, le chômage ne touche pas que les banlieues, c’est évident,et ce n’est pas du tout ce que je sous entends ici… On ne peut nier la « gangrène » des banlieues, qu’aucun « plan banlieue » ne contrecarre !

    Cordialement,
    Azumi

  3. 2 etamaison 12 nov 2008 à 11:02

    Tu constates…, moi j’ y habite !!
    Je persiste.
    La vie dans un village n’ est pas QUE pour les personnes aisées.
    Ah les belles images d’ EPINAL…
    Je parle ICI des petits villages, 800, 1500, 2500 habitants.
    Ceux qui gravitent autour des grandes villes.
    Les habitants doivent éffectuer des dizaines de kms pour aller au boulot.(pas de bus comme à PARIS)
    Les habitants retapent de vieilles fermes, il faut le vouloir.
    Certes, les médias préfèrent diffuser des images de cité que de la vraie vie dans les villages, TRISTE.

    (je ne parle pas des gens de ville qui viennent passer leur WE dans leur maison de campagne.)
    La différence entre la banlieue et les villages, c’ est que dans un cas c’ est du béton,dans l’ autre des pierres !!(si ce n’ est pas des ruines)
    C’est mieux ?

    Quant aux ERP établissement recevant du public, il existe des REGLES propres à ces bâtiments, normes, évacuations.

Laisser un commentaire


Bonjour et bienvenue !

Bonjour et bienvenue !

Notre Durée : un Instant

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Aphorisme d’Hippocrate

La vie est brève, L'art est long, L'opportunité fugitive, L'expérience incertaine, Et le jugement difficile.

Quatre Vertus

Le Courage, la Grandeur d'Âme, le Discernement, la Tempérance

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


LFF |
laperleipopette2 |
DANSE avec les étoiles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ~¤..GiniLine..¤~
| CATGRR
| ma peinture