Contes de fées et Psychanalyse

Contes de fées et Psychanalyse dans 18. Savoir 430px-Le_petit_chaperon_rouge

Le Petit Chaperon rouge
_____________________________________________

Les contes de fées sont des récits structurés, et surtout structurants. Ainsi, le conte du Petit Chaperon rouge est pourvu de métaphores : des images, des symboles et autres allusions. Le Petit Chaperon rouge symbolise le personnage de la petite fille aux portes de la puberté, le choix de la couleur rouge du chaperon renvoyant au cycle menstruel. Le village et la maison de la grand-mère sont des endroits sûrs, chemin entre l’enfance et l’âge adulte. Pour arriver à destination, il faut emprunter un chemin qui traverse une forêt, lieu de danger où rôde le Grand méchant loup. La mère indique à la fille le chemin à suivre, le « droit chemin » et la met en garde contre les mauvaises rencontres. La fillette a une attitude ambiguë, puisque, faisant mine de se débarrasser du Loup, elle lui donne en réalité toutes les indications pour que celui-ci trouve la grand-mère, et la mange… Arrivée à destination, la fillette voit bien que quelque chose ne va pas, « Que vous avez de grandes dents » mais… finit dans le lit du Loup. Le Loup, présent dans d’autres contes comme prédateur, est ici la figure du prédateur sexuel. Dans la tradition orale, en outre, le Petit Chaperon rouge dévorait sa grand-mère, symbolisant ainsi le désir infantile de s’approprier la force, le pouvoir des adultes.

hbpcover-deluxe2 dans 18. Savoir

Harry Potter
_____________________________________________

Le récit de Harry Potter, quant à lui, renvoie à la question de l’identité filiale : « Mon père et ma mère sont-ils mes véritables parents ? » En filigrane, ce récit traite du douloureux passage de l’enfance à l’adolescence, de l’omniprésence du mal. Par ailleurs, l’insigne de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, un S en éclair, fait référence aux SS nazis.

 

narnia_peter_aslan

Les Chroniques de Narnia
_____________________________________________

Les contes de fées sont donc des récits qui structurent la personnalité du jeune enfant, c’est-à-dire lui donnent des repères, lui permettent une distinction entre le bien et le mal, l’aident à grandir, à devenir adulte. Les Chroniques de Narnia, de C.S. Lewis, donnent ainsi des repères religieux. C.S. Lewis, qui fut profondément chrétien, a organisé son monde autour d’un seul dieu : le lion Aslan. Celui-ci, le bien incarné, est pour les Narniens le sauveur qui délivrera le monde de la sorcière blanche ou de Tash, le mal incarné, tout comme Jésus pour les chrétiens fut le sauveur qui délivra les hommes. Ainsi, le lion qui se sacrifie pour racheter les fautes d’Edmund semble symboliser le Christ qui se sacrifie pour racheter les fautes du monde. La trahison d’Edmund contre des friandises ressemble à la trahison de Juda contre de l’argent. Par ailleurs, le temps qui s’arrête à Narnia symbolise le désir de l’enfant de ne jamais grandir.

3 commentaires à “Contes de fées et Psychanalyse”


  1. 0 Syou Plé 31 mar 2008 à 10:25

    Et bien et bien, on en apprend des choses ici. :)

    Tu savais aussi que le livre divisé en trois tomes  » A la croisée des mondes  » était aussi très engagé pour un livre destiné surtout aux enfants ( grands ) ?

    Dans ce livre, l’église catholique est représenté comme une force obscure voire maléfique. Phillip Pullamn n’y va pas avec le dos de la cuillère je t’assure. Qu’a-t-il comme message à faire passer ? Que le catholicisme a aussi de mauvais côté ? A aussi fait le mal au nom de la religion ?

    Il y a une autre symbolique en le personnage de Lyra et le personnage de Will ( Tome 02 ) mais ça, je te laisserai le découvrir dans la lecture car c’est la ou une des clefs fondamentales du livre.

  2. 1 Azumi 31 mar 2008 à 12:36

    Oui, en effet, je viens de lire aussi que : « Le troisième opus se veut métaphysique, le propos anti-religieux s’affirme, annonçant en apothéose la jeune héroïne Lyra comme une nouvelle Eve, celle par qui l’humanité se libère en accédant au savoir. » sur Evene.
    Intéressant tout cela….

  3. 2 Syou Plé 1 avr 2008 à 13:34

    Coucou !

    Oui c’est intéressant. Seulement en ce qui me concerne, j’ai traîné jusqu’au troisième tome avant de savoir ce secret là. C’est quand je l’ai su que j’ai aussi trouvé l’histoire très bien ficelée.

Laisser un commentaire


Bonjour et bienvenue !

Bonjour et bienvenue !

Notre Durée : un Instant

mars 2008
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Aphorisme d’Hippocrate

La vie est brève, L'art est long, L'opportunité fugitive, L'expérience incertaine, Et le jugement difficile.

Quatre Vertus

Le Courage, la Grandeur d'Âme, le Discernement, la Tempérance

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


LFF |
laperleipopette2 |
DANSE avec les étoiles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ~¤..GiniLine..¤~
| CATGRR
| ma peinture