L’élégance Romaine

L'élégance Romaine dans 01. Antiquité~ Titien--V--nus----sa-toilette--1554

Culta placent, écrit Ovide : « on aime ce qui est bien soigné ». Le soin de soi à Rome fut longtemps considéré comme un raffinement vain. Mais la culture romaine se convertit à l’élégance…

Vêtements
_____________________________________________

On appelait toga l’habit commun aux deux sexes, porté à même la peau. Par-dessus la toge, les hommes enfilaient, l’hiver, un manteau de laine : laena. Les dames couvraient leur tunique d’une robe : stola, souvent brodée et dès la fin de la République d’un manteau à la Grecque, la palla. Il était mal vu de porter une tunique trop longue et d’aller sans ceinture.

Les Romaines s’éprirent des tissus les plus délicats. D’Orient venaient des soieries. La seule teinture fut longtemps la pourpre, tirée d’un coquillage, le murex. Le safran colorait la toge des prêtres.

Accessoires
_____________________________________________

Il existe trois types de chaussures : les calcei, classiques, en cuir naturel ; les socci, pantoufles pour la maison ; les soleae, sandales que l’on ne mettait en public. Les dames arboraient volontiers parapluies et ombrelles (umbella), un éventail et des sacs à main. Mais elles adoraient surtout les bijoux : broches, épingles à cheveux, bracelets, colliers, bagues nombreuses et variées. Leur grande passion allait aux boucles d’oreilles en or, crotalia, serties de perles géantes. Selon Pline l’Ancien, l’épouse de Caligula portait sur elle 40 millions de sesterces !

Face au miroir
_____________________________________________

A l’origine, les hommes portaient les cheveux courts et une barbe taillée, mais jamais la moustache. Scipion l’Africain lança la mode de se raser tous les jours. On cesse de se raser en signe de deuil. Dès le Ier siècle av. J-C, les jeunes élégants se faisaient friser au fer et sous l’Empire il était très chic de disputer aux esclaves et enfants le port des cheveux longs, à l’instar de Néron.

Les dames portèrent toujours les cheveux longs, rassemblés en chignon tombant sur la nuque pour les jeunes filles, relevés pour les femmes mariées. L’idéal dans ce pays de brunes, était d’être blonde : des perruques venues de Germanie ou diverses mixtures nordiques permettaient ce miracle.

« Une femme sent bon quand elle ne sent rien » dit Plaute. Pourtant, dès son époque, le parfum sévit à Rome. Les hommes ne s’en préoccupent avant l’Empire, les femmes en raffolent déjà. Conservés dans l’huile, dans des flacons d’albâtres, les essences les plus précieuses proviennent d’Arabie, de Perse, d’Indes. On s’en inonde, sans oublier d’en mettre dans le bain.

0 commentaire à “L’élégance Romaine”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Bonjour et bienvenue !

Bonjour et bienvenue !

Notre Durée : un Instant

mars 2008
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Aphorisme d’Hippocrate

La vie est brève, L'art est long, L'opportunité fugitive, L'expérience incertaine, Et le jugement difficile.

Quatre Vertus

Le Courage, la Grandeur d'Âme, le Discernement, la Tempérance

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


LFF |
laperleipopette2 |
DANSE avec les étoiles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ~¤..GiniLine..¤~
| CATGRR
| ma peinture